mardi 7 septembre 2010

La Meute


"Quand tu te fais accepter d'une meute de loups, tu dois garder l'odeur"

(Wolfgang, 9 ans)
Crédits photo : De Vecchi

2 commentaires:

Françoise Boulanger a dit…

Magnifique phrase de ton fils, Isabelle !
Pleine de la sensibilité d'un être réceptif à tous les messages sensoriels. Y compris et surtout celui de la toute petite enfance qui passe en priorité par l'odorat... Un sens que la plupart des adultes oublient ensuite. C'est pourtant celui qui peut nous ramener instantanément au coeur d'un souvenir très lointain. Plus vite qu'une image.

Je me souviens que la directrice de l'école d'infirmière où j'ai fait mes études -une très grande dame dans tous les sens du terme- portait un parfum unique et envoûtant. Je l'ai senti bien plus tard, dans la rue, sur deux femmes seulement, mais je n'ai jamais osé les poursuivre pour leur demander le nom du parfum. J'aurais dû.

L'odorat est un fabuleux support d'émotions... Puisqu'il parvient même à réunir à leur insu des personnes dans un duo, une famille, un groupe. Ou toute une meute !

De très grosses bises à Wolfgang.

luciolebrune a dit…

Merci Françoise ! Je trouve que cette phrase a une haute portée philosophique, est-ce qu'elle ne s'appliquerait pas à la politique parfois ? :-))

Bises,
Isabelle