samedi 11 juillet 2009

Le dernier ghetto


Aujourd'hui, j'ai choisi de vous parler de l'avenir.

J'attendais de nouveaux éléments pour écrire mon prochain article, (une vue "étrangère" sur la politique française et le MoDem) mais, comme ils ne me sont pas encore transmis, je vais donc passer à l'avenir.

L'avenir immédiat, ce sont les élections régionales.

L'État confie de plus en plus de responsabilités aux régions, d'aucuns diront que c'est dans un souci de décentralisation, d'autres d'économie.

Quelle qu'en soit la raison, le résultat est là : les élections régionales seront cruciales pour notre avenir.

Je voulais vous parler de l'avenir d'une population dont nous pouvons tous faire partie un jour.

Notre société, qui a mis si longtemps à accepter les différences de couleur de peau, de religion, de sexualité, a gardé un dernier bastion d'inaccessibilité.

Nous naissons, certains sont blacks, certains sont beurs, certains sont feujs, certains sont musulmans, certains sont gays. Ceux qui ne sont pas dans tel ou tel cas n'oseraient reprocher la différence de ceux qui le sont.

Par contre, nous serons tous, si la vie nous le permet, vieux. Nous sommes tous suceptibles d'être dépendants. Nous sommes tous suceptibles d'être handicapés ou de mettre au monde des enfants qui le soient.

Et, est-ce par peur de ce miroir que nous renvoie l'handicapé ? Nous refusons de le considérer, nous lui refusons le plein acccès à la société. Trottoirs, escaliers, signaux visuels, auditifs, école-pour-l'-enfant-"normal"....

C'est pour cela que je demande que la condition de l'accessibilité soit une part importante dans l'enjeu de ces régionales.

C'est pour cela que je veux que cette question ait la place qui lui revient dans le programme du MoDem.

C'est pour cela que je demande que, dans des régions, il y ait des personnes chargées des commissions handicap à une place ÉLIGIBLE sur les listes électorales.

L'idéal, pour plus de justice, serait d'ailleurs qu'au regard des commissions, l'on ait une répartition des rôles. S'il n'est pas possible d'avoir dans toutes les régions les responsables de toutes les commissions à une place éligible, il serait bon de répartir les fonctions dans les listes au niveau national pour une équité et surtout une efficacité.

Le problème du handicap me tient particulièrement à coeur, mais il n'est pas le seul problème. C'est donc aussi un exemple pour illustrer les autres thèmes. Que pensez-vous d'une répartition équitable à l'aide des commissions ? Il me semble que cela règlerait pas mal de problèmes, de choix des compétences, de refus de lobbying...

Je soulève aussi la question suivante : un bon "commissaire" n'est pas forcément un bon "débatteur" ou un bon "élu". Donc, le cas par cas doit aussi bien être étudié.

Il me semble qu'ainsi, nous aurions toutes les personnes compétentes pour faire avancer -et changer- les choses.

J'attire votre attention sur le logo que j'ai mis en photo. C'est un panneau de signalisation qui avertit les automobilistes de la proximité d'une école. Le petit garçon - c'est évident, il est sur un fauteuil roulant - est handicapé. Il a un cartable. La petite fille aussi a un cartable. Ce sont donc des écoliers. Mais la dame qui les accompagne est une infirmière, car la petite fille est malade.

L'école pour tous, car l'école est le premier contact avec la société. Il ne viendrait pas à l'esprit de refuser des élèves pour leur couleur de peau. Pourquoi les refuserait-on à cause de leur handicap ?

Les élections régionales doivent aussi répondre à cette question.

3 commentaires:

isabelle.krief@dbmail.com a dit…

Le problème est que, malgré le fait que l'on s'inscrive aux groupes de travail pour les régionales, on ne peut pas forcément y aller ????
J'en suis la preuve vivante : 3 réunions : la 1ère, ils m'ont oubliée ???, la 2ème, le chauffeur s'est perdu et la 3ème, hier soir, bien qu'ayant demandé le co-voiturage, j'attends encore un chauffeur pour m'y emmener.

Et oui, si certains se disent et vivent comme des modem, d'autres se disent du modem mais on l'air d'en avoir oublié certaines valeurs fondamentales.

Alors, Mesdames, Messieurs nos collègues MoDem, quand cesserez-vous de vous regarder le nombril ????

Quand comprendrez-vous que nos valeurs, nous devons être les premiers à les défendre en les mettant en pratique ???

Et que l'on ne nous dise pas que cela vient du siège ; ce serait trop facile !

Alors que ceux qui critiquent notre hiérarchie se regardent dans la glace.

3 réunions depuis mars 2009, soit 1 an avant les régionales, c'est trop peu, et empêcher une militante d'y participer, c'est lamentable.

Oui, les handicapés ont le droit d'être représentés dans les instances. Oui, les handicapés ont le droit de s'exprimer. Non, nous ne sommes pas que des électeurs, mais des participants actifs de notre société, de par nos souffrances, nos revendications et les solutions que nous pouvons apporter pour que les mentalités changent. Il n'existe pas UN handicap, mais plusieurs et nous devons donc être plusieurs à exprimer nos besoins. L'âge, la catégorie sociale ne doivent pas être un frein à notre devoir d'expression ; bien au contraire.

Alors, exprimons-nous, librement, et faisons en sorte que ce mutisme forcé soit, à tout jamais, sorti de son carcan.

Brisons les chaînes du silence face à des personnes qui ne méritent aucune considération et qui font de nous des oubliés du système.

Isabelle Krief
Encore plus démocrate de jour en jour

Anonyme a dit…

je ne suis pas Orange : je suis le cerisier Vert et Rouge , mais je sais un peu , que seul le lien social , peut nous aider!
nous nous devons de donner le meilleur à nos enfants et de leur laisser un monde vivable aujourd'hui et demain !
De plus , si l'enfant a des difficultés alors là : Vigilence au maximum !!!
dans le SUD pas de chiqué, les enfanyts sont servis les premiers .que l' on se le dise !.
Au passage Bisoux a Isabelle femme formidable !

Daniel Testard a dit…

Bonjour,

Via des liens sur d'autres blogs, je viens de découvrir le blog de "luciolebrune", dont j'apprécie la tonalité, et où j'apprends que l'auteure réside à proximité immédiate de mon département du Nord.
Aussi, puisqu'il est fort probable qu'elle se rende parfois aux réunions organisées en région lilloise, j'apprécierais qu'elle me contacte afin de pouvoir échanger sur différents sujets, en particulier sur celui du handicap qui, pour des raisons familiales, me tiennent particulièrement à coeur.
Cordialement,

daniel.testard@orange.fr