jeudi 5 septembre 2013

La plus haute marche - PAUVRE (Radio) FRANCE (Internationale)

Comment RFI (Radio France Internationale)  peut-elle écrire des choses aussi monstrueuses condescendantes à propos des enfants en situation de handicap ? Je cite :
 
"Impossible pour eux d'intégrer une école ordinaire : ils ont besoin de structures adaptées, capables tout à la fois de prendre en compte leurs besoins, de les éveiller à la vie et au monde, de les entourer de bienveillance dans un cadre sûr et rassurant. Ces établissements spécialisés (Instituts médicospécialisés ou IME) ne sont pas légion et les places sont rares. Si rares que c'est presque une course à l'échalote qui s'engage chaque année."
 
Le torchon L’article ici.


ET DES CLASSES À PÉDAGOGIE ADAPTÉE CE SERAIT POUR LES CHIENS ?
 
Avec des médias qui écrivent de tels articles, et de telles revendications EN FAVEUR de la discrimination de la part de quelqu’un censé défendre nos droits (M. Dominique Baudis, pour ne  pas le nommer -  pardon pour cette prétérition presque aussi éculée que la vision de notre société par RFI et le Défenseur des Droits)...
 
Revendications, faut-il le rappeler, bien en deçà de la Convention relative auxDroits des Personnes Handicapées qui stipule, dans son article 24 :

 « […] Aux fins de l’exercice de ce droit, les États Parties veillent à ce que :
 
·        Les personnes handicapées ne soient pas exclues, sur le fondement de leur handicap, du système d’enseignement général et à ce que les enfants handicapés ne soient pas exclus, sur le fondement de leur handicap, de l’enseignement primaire gratuit et obligatoire ou de l’enseignement secondaire ;
 
·        Les personnes handicapées puissent, sur la base de l’égalité avec les autres, avoir accès, dans les communautés où elles vivent, à un enseignement primaire inclusif, de qualité et gratuit, et à l’enseignement secondaire ;
 
·        Il soit procédé à des aménagements raisonnables en fonction des besoins de chacun ;
 
·        Les personnes handicapées bénéficient, au sein du système d’enseignement général, de l’accompagnement nécessaire pour faciliter leur éducation effective ;
 
·        Des mesures d’accompagnement individualisé efficaces soient prises dans des environnements qui optimisent le progrès scolaire et la socialisation, conformément à l’objectif de pleine intégration. »
 

On n’a pas besoin d’ennemis, quand on a des « amis » pareils…
 
Allez, M. Baudis, allez RFI, allez la France, sautez donc à la plus haute marche en un bond, ça fait 40 ans que vous êtes bloqués sur la 2e.
 
 
 
 
 

2 commentaires:

cecile lobjois a dit…

triste mais utile , merci

cecile lobjois a dit…

texte triste mais utile. une fois de plus dans le mille. les mots la ne font pas que gratter , il transperce .. merci pour tout