samedi 2 janvier 2010

La Malédiction Orange


Enfer et damnation ! Encore une chaîne ! Et c'est notre bien-aimée Daisy qui m'y colle !


Argh, et à moi, experte en albums coloriages, qu'est-ce vous croyez qu'elle me demande, comme sujet ? Mes 5 livres préférés !


Bon, je vais me rappeler, avant ma vie bloggesque, où je ne soigne plus mon français ni mon orthographe comme autrefois, puisque cela sort plus souvent des tripes que du petit cerveau de votre insecte de Belgique, j'étais donc, dans une autre vie, mais oui je me rappelle : correctrice littéraire bénévole, saisissant divers ouvrages de toutes catégories pour l'Oeuvre Nationale des Aveugles. J'ai donc lu des ouvrages que je n'aurais pas choisis moi-même, mais dont au moins 2 m'ont marquée autant que si je l'avais fait.


Je commence par ceux-là :


En 5e position : Les Tours de Barchester par Trollope, qui m'a ouverte aux us et coutumes de la religion Anglicane à l'époque Victorienne. Un raffinement d'humour inégalé dans le peu de littérature que j'ai exploré.


En 4e position : La Part de l'Autre par Éric-Emmanuel Schmitt, où l'auteur imagina une autre vie en parallèle, un autre chemin qu'aurait pris Hitler si... et le monde en aurait été changé. Ce livre, pendant même sa rédaction, suscita la polémique, à cause de son thème explosif. L'auteur en vit sa vie relationnelle bouleversée. Pourtant, je ne saurais trop vous conseiller de le lire : c'est une véritable leçon de vie que l'on reçoit alors, et votre perception de l'humain ne sera plus tout à fait la même après. Cependant, attention c'est un roman moitié vérité historique/moitié histoire imaginaire. En effet, c'est Freud qui "guérit" Hitler en étant son thérapeute. Tout le monde sait bien que Freud et la psychanalyse n'ont jamais guéri personne. Totalement imaginaire, vous dis-je, mais c'est aussi pour cela que c'est intéressant.


En 3e position : le livre qui m'a inspiré le titre de ce billet et le surnom "Daisy" de ma cane préférée aujourd'hui : une Bande Dessinée ! Oui, mais pas n'importe laquelle ! Nelson, le diablotin orange qui empêche la vie de ses victimes de tourner en rond.


En seconde position : Celui qui, à jamais, m'a donné le goût des biographies par de grands auteurs, un des plus grands auteurs, le plus grand ? Stefan Zweig et son Fouché, le rival secret de Talleyrand, le maître dans l'art de la stratégie politique : une bio que tout homme ou femme politique doit avoir lue. Personnage fascinant par son sens inouï de l'opportunisme, de la traîtrise, de la cruauté parfois (il fut surnommé "le boucher de Lyon") mais excellent époux, père de famille et immense serviteur de l'État.


Et enfin, last but not least, et même le plus passionnant roman que j'ai pu lire :

"Azteca" par Gary Jennings, qui vous emmènera chez les Indiens d'Amérique du Sud avant et pendant l'invasion par les consquitadors. Pour écrire ce livre, l'auteur a fait des recherches historiques sur place pendant 25 ans. Au programme : sexe, sang, humour et tragédie, amour surtout.


Pour finir, bien difficile de tagger ceux qui ne l'ont pas été sur cette chaîne, ou bien ceux que je n'avais pas taggés sur une chaîne précédente :


Voilà, ce sera chose faite avec Gilles et Fix, eux, ils ont dû en lire, des livres, dans leur vie...

2 commentaires:

Françoise Boulanger a dit…

Magnifique ma Luciole ! Splendide billet.
Alors j'ai adoré le petit diablotin et tu es donc pardonnée du surnom ridicule dont tu as affublé ma pauvre personne. la petite valise noire au casse-croûte, pas mal du tout...
J'ai bien aimé le 4ème livre aussi que je m'étais promis de lire un jour.

Bravo pour tes choix. Tiens pour l'anecdote, j'ai enregistré un livre de cours pour des aveugles, classe de 4ème je crois. Par contre pas correctrice encore. C'est pas mal ça comme boulot. Plutôt que détective.
Merci Isabelle de ce très beau billet. :-)
Daisy

luciolebrune a dit…

Oui, je crois que j'avais une meilleure réussite en tant que correctrice, mais je me suis un peu relâchée ces derniers temps pour cause de plus grande fréquentation des claviers que des pages.

Je vais essayer d'améliorer le niveau de ce que j'écris en tapant tout de même, ceci n'est pas une résolution de début d'année, je n'en prends jamais par peur de ne pas arriver à les tenir.

Bises,
Isa